Se connecter
Je suis déjà inscrit.

ou alors...

Je ne suis pas inscrit, je m'inscris.
@mail
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe entre 8 et 10 caractères.
Le collectif
Nous rassembler et nous organiser autour d'un projet commun sur le développement personnel en milieu naturel visant l'indépendance alimentaire et énergétique sur un modèle social de partage et d'entraide...
Le forum de discussion
Echanger en temps réel, partager, s'informer...
Habitat léger
Ce qu'il faut savoir...
La SCEA
La société civile d'exploitation agricole (SCEA). En résumé...
La SCI
La société civile immobilière (SCI). En résumé...
LE FORUM DE DISCUSSION
Il est nécessaire d'avoir des identifiants d'inscription pour participer. Ce forum est libre d'usage. Dans nos échanges, restons courtois.
Retour sur les sujets

Comment s'organisera ce projet?
IL Y A DIX REPONSES.
joel
Je partage tout à fait le point de vue de la mésantropie de Stiegler, c'est évident: le monde va mal. Alors quoi faire? L'idée de réapprendre à vivre est encore la meilleure. Construire une communauté de vacances qui servirait dans l'absolu de refuge est de bon sens. Mais comment organiser ce projet? (et quels investissements?)

à+
17-11-2018 à 08:36:19
Bulle
Ben, l'organisation dépend de la composition du groupe, déjà faut-il réunir un groupe d'intéressés. Pour en revenir à votre question:

1. Nous devons composer un groupe.
2. Réfléchir notre organisation autour d'une propriété commune. ( plusieurs hectares de champs et forêts exploitables. Pas d'immobilier.)
3. Les investissements ne seront pas très élevés.
17-11-2018 à 17:15:06
marie.j
Il y a des terrains agricoles de plusieurs hectares (forêts, rivière, champs) vendus à des prix dérisoires pour moins de 10 000€ frais notariés compris. Région: dordogne, charente.
18-11-2018 à 06:00:50
Bulle
Il y a les terrains pastillés aussi qui font l'objet d'un statut particulier pour s'adapter à des projets d'éco lieu mais cela est très peu connu, je me renseignerai.
19-11-2018 à 18:38:18
joel
Ok, tout est à faire.
21-11-2018 à 17:01:23
marie.j
Preparez le terrain va demander du temps beaucoup plus que de l'argent. Si nous réunissons un certain nombre de personnes l'apport sera très raisonnable et à la portée de n'importe qui. Je préfère ça que rejoindre un groupe installé sur son propre terrain, ça responsabillise.
21-11-2018 à 18:47:57
miluz
Vous parlez d'un terrain de vacances? Mais il faut être présent 24/24 au début. Au moins la première année. Surtout pour une forêt nourricière.. Et les bêtes sauvages bousillent tout si on est pas là pour protéger les pousses.
22-11-2018 à 00:14:55
miluz
Et surtout pour le design en perma, il faut au moins 1 an d'observation quotidienne. Surtout s'il y a plus d'un dizaine d'hectares. Il faut tout paramétrer si on veut être tranquille, savoir quelle essences, où les mettre et aussi où les commander, comment bouturer etc, etc.. . Il y a pas mal de travaux de terrassement, des bâches à construire, de l'eau à faire venir.. des vers, des couverts... les parcours pour les bêtes. Et aussi pour récolter dès la première année de culture. Etre paysan c'est un boulot à plein temps. C'est même la nuit que les dégâts sont les plus lourds..
22-11-2018 à 00:21:54
miluz
Les vents dominants, le parcours du soleil pour les points d'ombre et la taille des essences, pour l'emplacement des pollinisateurs, pour le choix des guildes, le besoin en eau, le calcul des pentes pour les baissières, les lieux d'implantation des habitats, des parcours, leur nombre, etc, etc.. Il faut une observation très précise et méticuleuse au cm près... les plantes indicatrices c'est bien... mais ça ne suffit pas. Les prélèvements doivent couvrir toute la surface pour être capable de refaire le terrain en 3D, avec des infos sur l'historique des couches, etc, etc.. Vous avez une idée du boulot?
?????
22-11-2018 à 00:38:48
Bulle
@ miluz

Il ne s'agit pas de devenir des paysans, des agriculteurs, des exploitants (ce que je suis déjà) mais de s'organiser autour d'un espace de nature commun et susceptible de servir de refuge si notre organisation actuelle s'effondre dans la mesure où elle en prend le chemin. Le problème c'est que personne n'a envie de tout quitter et nous le comprenons, le problème c'est que si nous nous retrouvions dans une situation où nous serions contraints de tout quitter et bien personne n'y sera préparé et ce sera l'anarchie finie...

Ce terrain qu'il convient d'acquérir en commun permettrait de nous mettre en contact et de nous organiser. Maintenant, ne sous estimons pas la nature, notre nourriture pousse aussi d'elle même sans que nous ayons besoin de le cultiver, je pense aux baies, aux orties, au plantain, au châtaignier, bref! A tout ce que que nous ne consommons pas ou peu et foisonne autour de nous. Je rappelle mon numéro: 06 77 55 08 35 pour ceux qui souhaitent en parler de vive voix. Mais comme je te le disais en ce qui me concerne, j'ai une vie active que je ne quitterai que et seulement si je suis contrainte ( un effondrement ) de le quitter pour mettre ma famille en sécurité loin des villes.

Je comprends tout à fait ce que tu soulignes, cependant sache que mes champs qui entourent ma maison sont annuellement piétinés par les sangliers, les lapins font des terriers et le reste de la faune locale s'en nourrissent tout autant. Deux solutions (parcequ'ils sont surtout actifs tôt le matin et tard le soir) les chasseurs ou les clôtures. Il n'y a pas d'autres solutions!

Bonne journée
13-12-2018 à 09:11:44